Dès 40€ d'achat : Livraison OFFERTE + vernis Fuchsia OFFERT Dès 40€ d'achat : Livraison OFFERTE + vernis Fuchsia 196 OFFERT
Accueil / #WeAreALLTIGERS / "J’ai appris à me surpasser, à relever des challenges difficiles" : rencontre avec Marie, championne du monde de boomerang
"J’ai appris à me surpasser, à relever des challenges difficiles" : rencontre avec Marie, championne du monde de boomerang

"J’ai appris à me surpasser, à relever des challenges difficiles" : rencontre avec Marie, championne du monde de boomerang

Ça s'en va... et ça revient ! Championne du monde de boomerang, Marie Appriou remet en jeu cette année son titre lors des championnat 2022 qui se dérouleront chez elle, dans la région bordelaise, du 17 au 25 août ! Une rencontre férocement enrichissante...

 Marie Appriou _ championne du monde de boomerang

Tu te présentes ?

Je m’appelle Marie Appriou, j’ai 24 ans et je suis championne du monde de boomerang.

Comment est venue l’envie de faire du boomerang ?

Le boomerang, c’est de famille, on nous surnomme même la Famille Boomerang. Pour la petite histoire, c’est mon père qui est passionné de tous les engins qui volent depuis son enfance. Que ce soient des cerfs-volants, des fusées ou des boomerangs. Étant l’ainée de ma famille, c’est naturellement que je m’y suis mise ! C’est drôle, car quand il allait s’entraîner, il me prenait avec lui et je m’amusais à lancer tous les boomerangs de son sac et c’est là qu’il m’a dit, je vais t’en fabriquer un. J’ai accroché direct !

Comment t’entraînes-tu pour la coupe du monde ? Quels sont tes objectifs ?

Mes entraînements sont répartis suivant les périodes de l’année. La période froide, d’hiver, je pratique le crossfitness à raison de 5 fois par semaine. À partir des beaux jours, je m’entraîne au boomerang avec les jeunes licenciés de mon club de boomerang, Boomerang33, en plus du crossfitness. Depuis quelques mois, j’essaye d’aller m’entraîner 2 à 3 fois par semaine pour les championnats.

Quelle est ton mantra pour aller au bout de tes ambitions ?

Je dirais que mon mantra, c’est de ne pas abandonner face à la difficulté. Le boomerang est une activité incroyable mais aussi très frustrante. En effet, nous sommes livrés aux aléas du vent, de la météo, mais aussi de notre propre performance. Il faut donc faire un grand travail sur notre mental pour ne pas lâcher à la moindre difficulté et pour vite se re-concentrer. J’avoue que parfois, ce n’est pas évident quand rien ne va dans notre sens…

Sur ton activité aujourd’hui, est-ce un domaine particulièrement masculin ? 

Actuellement, le boomerang en tant que sport, est masculin. Nous sommes très peu de femmes et de jeunes filles à le pratiquer. Nous essayons d’attirer de nouvelles pratiquantes, mais c’est très dur, notamment vis à vis du marché du sport et de toute la diversité de pratique existante.

Je pense qu’être une femme dans le boomerang m’a beaucoup apporté dans ma vie personnelle et professionnelle. Il est souvent dit qu’être dans un milieu majoritairement masculin a des influences plus ou moins positives sur la personnalité et l’attitude des personnes. Pour ma part, j’ai appris à me surpasser et à relever des challenges difficiles, ce qui m’a vite fait grandir. Car au-delà du fait qu’il y avait beaucoup d’hommes autour de moi, ils étaient principalement adultes et mon envie était de tous les battre. C’est un peu bête quand on y pense, mais c’était ça mon objectif étant plus jeune, et même encore aujourd’hui, ça l'est encore !

Qu’est-ce que tu aimerais voir évoluer dans ton sport ou dans ton quotidien ?

Le format de pratique vieillit mal. Ce sont les mêmes compétitions depuis les années 1980 et notre discipline aurait besoin d’un coup de jeune pour attirer de nouveaux pratiquants et pratiquantes. Si on regarde un peu l’histoire des sports, ce sont ceux qui ont su changer les règles en rendant leur pratique plus télévisuel qui aujourd'hui, sont les plus populaires sur nos écrans. Le sport spectacle n’est pas un mythe, mais une réalité et le boomerang devrait surfer sur cette vague, car notre sport peut-être lui aussi spectaculaire, à condition d'en faire bouger les règles.

Et le maquillage dans tout ça… Que représente-t-il pour toi ?

Les gens qui me connaissent me voient souvent en tenue de sport et parfois, ils me font la remarque quand je m’habille bien et que je fais l’effort de me maquiller ! Honnêtement, j’adore le maquillage, les jolies affaires. Je ne prends pas forcément le temps et je me suis toujours dit qu’une sportive ça ne se maquille pas. Mais quand je regarde les JO et que je vois toutes ces athlètes superbes, bien maquillées, je me dis que je peux le faire aussi, si ça me plaît à moi !

Pour finir, ton indispensable makeup ALL TIGERS pour la coupe du monde ?

Mon indispensable pour la coupe du monde, c’est le vernis à ongles Rouge Framboise 22 | BE YOUR HERO, pour représenter la France comme il se doit et jusqu’au bout des doigts, ça rime dit donc ! Petit coup de cœur aussi pour les deux autres nouvelles teintes framboise et wild rose qui sont canons et qui vont m’accompagner jusqu’à la compétition ! 

Un dernier mot pour la fin ?

Merci beaucoup à ma communauté pour le soutien que vous m’apportez, j’espère vous voir nombreux à la coupe du monde !  

Merci beaucoup Marie, à bientôt !
Vous voulez participer à l'aventure ALL TIGERS ? Une seule solution : abonnez-vous maintenant à notre page Instagram et faîtes entendre votre voix. Beaucoup d'autres projets sont à venir ! Nous consultons notre communauté à chaque étape clé de la marque. Prête à rugir ? ROAAARRRR ! 

0 commentaires

Laisser un commentaire